mercredi 13 octobre 2021

Electraumatisme du 13/10/2021

Seconde partie un peu ardue pour cette édition classique d'Electraumatisme, mais intéressante pour les complétistes de Skinny Puppy.



Nghtly - Dislocazione Sociale
Loct In - Ti 22
Bob Data - Things No Matter
Brainquake - Brutal Coincidence
Hostile Architect - Dawn ov (Mach Fox RMX)
Nuclear Sludge - Kerfuffle
The Force Dimension - Charlie
Gaytron - Black Walls
The Opposer Divine - Conspirator
What's - Pitbull dream
Profligate - Girl Full Of Joy
Panic On The Titanic - Illusions
Hilt - Orange Pony
Prevert - The Whore Will Rise Again
White.Light.Monorail - Express Delay
Seven Trees - Present Decay


Releases of the week


 













 












 

lundi 11 octobre 2021

Kitchen Notes : Vince Pujol/Electro Synthetic Rebellion à propos de Into Darkness




Des recettes de cuisine en Français cette fois-ci, Vince Pujol nous révèle les secrets du son cyberpunk d'Electro Synthetic Rebellion qu'il entretient depuis 20 ans maintenant et donne des détails passionnants sur la confection de son dernier album Into Darkness.
A signaler que le Roland TB3 et le Yamaha MODX-6 (machine extrêmement complète) qui font partie du casting de cette sortie sont en vente en le contactant directement par MP sur sa page https://www.facebook.com/DarkElectroESR

French Kitchen notes this time as Vince Pujol reveals the secrets of Electro Synthetic Rebellion Cyberpunk sound he refines since 20 years now and provides us interesting details on making his last album Into Darkness.
Also note that Roland TB3 and Yamaha MODX-6 (very complete machine) which are part of this release casting are for sale by contacting him directly on his page
https://www.facebook.com/DarkElectroESR

 

Matériel et logiciels

Quel matériel/logiciels as-tu utilisé pour cet album ?

Synthés Hardware

  • Access Virus C
  • Access Virus Ti
  • Behringer Deepmind 12
  • Dave Smith MophoX4
  • Korg Minilogue Xd
  • Korg Wavestate
  • Quasimidi Polymorph
  • Roland JD-Xa
  • Roland TB-3 (à vendre)
  • Yamaha MODX6 (à vendre)

(Remarque: Le matériel que l’on voit sur les photos est un peu différent de ce que j’avais aux différentes périodes de composition des morceaux de l’album « Into Darkness ».)

 

Synthés et plug-ins logiciels

  • Reaper (STAN/DAW)
  • Kontakt
  • Battery
  • Codex
  • Sektor
  • Lethal
  • Hybrid
  • Plug-ins HeavyOCity
  • Plug-ins/Librairies UVI
  • Plug-ins/Librairies Zero-G

 Plug-ins Fx & Processing

NI, iZotope, Waves, Reaper, Krotos
 

Mixage Hardware

  • Allen&Heath Qu16
  • MOTU Ultralite
  • SPL Vitalizer
  • TC Electronics M-One

 

Quel est ton matériel/logiciel préféré ?

C’est très difficile à dire car chaque synthé est une découverte et il faut du temps pour dire si on le gardera au-delà de quelques mois ou années.
Le Virus Ti, Virus C (et plus anciennement le B) restent des synthés qui m’accompagnent depuis très longtemps et que j’aime beaucoup. Je m’étonne au passage qu’Access n’aient jamais sorti un TI3 avec un bel écran tactile et des nouvelles formes d’ondes, effets, etc
 
Côté plug-ins, j’aime Battery pour créer et manipuler les kits de sons pour les drums et percussions. Mais j’y injecte des samples qui ne font pas partie de la librairie d’origine (que je n’aime pas beaucoup).
J’aime beaucoup les plug-ins DAMAGE1&2 de HeavyOCity pour créer les sons percussifs.
 
Côté STAN (STation Audio Numérique), j’ai utilisé Cubase pendant plus de 20 ans avant de changer depuis quelques années pour Reaper, moins cher, puissant et peu consommateur de ressources.
 
Côté mixage, j’ai toujours eu des tables/consoles de mix hardware et la nouvelle série de consoles numériques QU de Allen&Heath me plait pour travailler.

Y'a-t-il eu des évolutions dans ton setup ?

Oui très souvent ! Je suis un passionné de synthés et j’aime revendre et acheter quand je le peux.
Mais je ne suis pas un passionné des vieux synthés « légendaires » qui coûtent souvent très cher et demandent des révisions/réparations.
J’aime découvrir des synthés avec des nouvelles sonorités et un grain intéressant ; Des synthés que l’on prend en main rapidement comme actuellement le Korg Minilogue Xd, le Wavestate (sauf la partie Wave Sequencing assez complexe), le DSI Mopho X4 ou le Modal Cobalt8. Les synthés trop complexes à programmer ou avec trop de paramètres finissent par me rebuter, je n’ai plus le temps de passer des heures dessus.
Ce qui est intéressant c’est d’utiliser des synthés qui ont des grains sonores différents pour arriver à créer une sorte d’alchimie dans les morceaux.
 
Sur le sujet Hardware/Software, j’ai mis du temps à intégrer des plug-ins dans mon setup. D’abord parce qu’à l’époque où j’ai commencé la musique, les ordis et logiciels ne savaient traiter que du midi. Ensuite parce que je trouve que les plug-ins ont mis beaucoup de temps à arriver au niveau de la qualité sonore du hardware. De nos jours les deux fonctionnent bien ensemble mais pour démarrer un morceau, je commence très souvent par créer un son sur un synthé hardware, c’est certainement une habitude.
Pour le nouvel album, j’ai aussi beaucoup changé la façon d’enregistrer et de travailler la voix  (ça avait commencé déjà avec l’album précédent).

Sound Design

Est-ce que tu utilises/modifies des presets ?

Oui le plus souvent je modifie des presets. Je crois qu’il est important pour un artiste/compositeur de s’approprier les presets d’un synthé pour en faire ses propres sons et créer au final une certaine authenticité.
Maintenant si un preset est vraiment bon et colle parfaitement au morceau, pourquoi le changer ? Il m’arriver donc aussi d’utiliser des presets « tels quels ».
Je ne pars quasiment jamais de rien pour faire un son. Certains sound designer aiment appuyer sur «init» et partir de zéro, pas moi.
Depuis quelques années, après avoir fini un album, j’aime bien remplacer un ou deux synthés et créer de nouveaux sons pour trouver de nouvelles inspirations et renouveler ma palette de sons.

Est-ce que tu programmes tes propres sons ? Sur quel synthé ou plugin en particulier ?

Oui, comme je le disais, je programme des sons sur tous les synthés que j’ai en partant d’un preset existant et en le modifiant comme je le souhaite.
C’est probablement sur la série des Virus B/C/Ti que j’en ai le plus programmé par le passé. Vient ensuite le Mopho X4 ou je programme beaucoup de sons de basses, j’aime son grain analogique même s’il manque un peu de brillance. Et plus récemment, j’ai beaucoup travaillé sur le Minilogue Xd et maintenant avec le Cobalt8 et le WaveState.
Avec les synthés plug-ins que j’ai c’est un peu différent. J’utilise plus les plug-ins pour compléter mes bases de morceaux sauf lorsqu’il y a un son qui sort du lot. Par exemple je trouve que Sektor fait des sons de pluck/bells excellents et je ne l’utilise que pour ça. J’utilise souvent Codex et Hybrid pour les sons avec arpégiateurs.

Une histoire personnelle à partager par rapport à une machine ?

L’arrivée du Virus Ti ! Un synthé très attendu qui était difficile à se procurer et qui représentait un gros investissement. Après avoir attendu le mien pendant des mois, lorsque je l’ai allumé pour la première fois, le son était horrible et saturait complètement d’un côté…Les sorties audio étaient cramées alors qu’il était neuf !…J’ai dû le ramener, me le faire rembourser. J’ai encore attendu plusieurs mois avant de pouvoir en commander un nouveau et le recevoir. C’est un synthé très complet que je garde depuis des années, j’ai passé des heures à faire des sons sur le Ti.
Avant les Virus, j’étais très attaché au Quasimidi Polymorph que j’ai beaucoup utilisé sur mon tout premier album « Distorted Visions » et les suivants, mais je ne l’utilise quasiment plus aujourd’hui et il ne marche plus très bien. En fait, je l’ai rallumé lorsque j’ai travaillé sur la reprise/ré-interprétation de « Reanimate ». J’ai regretté la disparition de cette marque que j’aimais beaucoup.

 

Méthode d'écriture et de composition

Quelle est ta principale méthode d'écriture ou de composition ? Est-ce que tu démarres avec une classique partie rythmique et une ligne de basse puis tu fais l'arrangement autour ? Est-ce que tu démarres avec une structure complète déjà en tête ? Est-ce que tu préféres improviser et enregistrer tes sessions avant de sélectionner des bouts pour construire tes morceaux ?

Je commence par créer un son ou par prendre un son qui m'inspire sur un synthé et je cherche une basse ou une mélodie qui me plait et sonne bien à mon oreille. C’est souvent juste un pattern de quelques mesures qui va me servir de base pour le couplet ou le refrain. La majorité des morceaux de « Into Darkness » ont démarré ainsi.
Il peut arriver plus rarement que je sois inspiré par un sample (cinématique ou loop) ou encore que je commence par créer un kit de batterie à partir de différents samples. C’est le cas par exemple sur le morceau « Mechanical Nightmare » ou je j’ai créé une sorte de boucle qui sonne très mécanique à partir de différents échantillons.
C'est à partir de cette base (pattern ou boucle) que je vais développer le morceau, ajouter de la rythmique, des mélodies et petit à petit créer la structure du morceau avec les couplets, breaks, refrain, etc.
Pour le morceau « Too Late » par exemple, c’est vraiment le pattern que l’on entend sur les 3 premières secondes du morceau qui a été la base. Un son fait sur le Deepmind12. Idem pour « Haunted Grounds » ; cette basse avec le filtre qui varie dès le début du morceau est la base du morceau et vient du Roland JD-Xa.
Pour « Broken », c’est le travail sur les accords avec les « Strings » qui ont servi de base au couplet et refrain.
J’ai rarement une structure toute faite en tête, je laisse le morceau se développer suivant mon inspiration. Le souci, c’est qu’on retombe souvent dans les mêmes schémas intro/couplet/refrain/break/etc…
Avec le temps, j’ai aussi appris à trier et ne pas garder ce que je n’arrive pas à faire évoluer dans le sens qui me plait. Quand un morceau que j’ai commencé fini par m’ennuyer ou ne me procure plus d’émotion, je le laisse de côté, ou j’efface tout et je recommence autre chose avec les sons qui m’intéresse le plus.

 

Production et méthodes de mixage

Fais-tu la production directement sur PC/Mac ou utilises-tu principalement des machines externes (des effets, compresseurs, EQ matériels) ?

J’aime mixer sur des consoles externes hardware et pas sur PC. Je trouve qu’on se concentre mieux sur le son. C’est aussi certainement une question d’habitude.
Et puis l’arrivée de consoles de mixages audio numériques avec écran pour visualiser et créer des courbes d’EQ, régler la compression et intégrer des effets est un excellent compromis.
Pour le mastering, c’est un mélange de hardware et de plug-ins.

Quelle est la partie la plus pénible et la plus plaisante dans le fait de faire un morceau pour vous ? Le Sound design, l'arrangement, le mixage, le mastering ?

Je n'aime pas passer des heures sur un mixage ou sur du mastering. Ce qui m'intéresse avant tout dans la musique c'est de créer des sons, des mélodies et des arrangements.
Il n’y a rien de pire quand on prépare un album que de devoir refaire le mixage d’un ou plusieurs morceaux quand on s’aperçoit qu’il est trop différent des autres au niveau du rendu sonore et de l’égalisation…A chaque album, il m’arrive d’avoir un ou deux morceaux qui posent problème et de refaire le mix plusieurs fois ; parfois même de devoir retravailler certains sons utilisés.
Et à une moindre échelle, passer des heures à traiter et ajuster les effets des pistes de voix, c’est parfois très long et pénible…
Mais tout cela reste indispensable pour faire un album ! Surtout quand on est seul et qu’on n’a pas les moyens de confier ce travail à un ingé son.
Pour moi, découvrir de nouveaux synthés, de nouvelles synthèses, écouter de nouveaux sons et créer un morceau, c’est une façon de s’évader, de construire un univers sonore, de raconter une histoire ou de faire ressentir des émotions ; Cela a toujours été mon moteur.

Vince Pujol's Tip

Avec-vous des trucs, astuces ou des conseils concernant la programmation de synthé, le sound design ou la production que vous aimeriez partager ?
Il y a beaucoup de choses à dire de ce côté-là. Je pourrai en écrire des pages comme tout musicien. Je donnerai juste quelques conseils en vrac pour ceux qui démarrent en particulier :
Donnez-vous du temps pour réécouter vos compos quelques temps après l’enregistrement et le premier mix. Il y a des morceaux qui quelques mois après l’enregistrement ne collent plus à l’esprit de l’album en cours. Ou tout simplement il y a des petits défauts à corriger ou un arrangement à refaire pour rendre le morceau plus fluide.
Votre audition (votre oreille) est votre guide et votre juge, alors préservez là ! Pas de volume trop fort et/ou trop longtemps. Les dégâts sont souvent irréversibles.
Pensez à faire des sauvegardes de vos données et enregistrements ! C’est souvent long et pénible mais cela peut vous sauver plusieurs mois de travail. Et pensez que les piles internes des synthés ont une durée de vie limitée comme le disque dur d’un ordinateur.
On trouve de plus en plus de vidéos ou de tutos de nos jours qui permettent d’apprendre et de partager des techniques pour progresser. Il ne faut pas hésiter ! J’aurai aimé avoir cela il y a des années pour progresser plus rapidement. De même pour en apprendre plus sur la programmation/synthèse d’un synthé en particulier, il existe souvent des reviews très approfondies.
Et surtout, faites de la musique par passion avant tout ! Mettez-y vos tripes et vos émotions, c’est le plus important ! Pour le reste, tout est une question de goût.  

 

Contact info

https://www.facebook.com/DarkElectroESR

https://electrosyntheticrebellion.bandcamp.com

https://bio-md.bandcamp.com

mercredi 6 octobre 2021

Playlist Electraumatisme du 06/10/2021 - Eurorock 2002 Part 2

Seconde partie du compte-rendu parcellaire du festival Eurorock 2002 dans cette édition d'Electraumatisme.
Le dernier titre sélectionné n'est pas une erreur.


The Opposer Divine - Contagious
Sceptica - Try to ignore
Egoist - Phantoms
Hocico - Untold blasphemies
Covenant - Go film
The Gathering - In power we entrust the love advocated
Final Selection - Swamp
Prager Handgriff - Wehret Den Anfängen
This Morn' Omina - One Eyed Man
Monolith - 50360329 (album edit)
The Neon Judgement - The fashion party
Implant - Log on Log Off
Inkubus Sukkubus – Vampire Erotica
Culture Kultür - Corruption
Suicide Commando - Raise your god
Fading Colours feat Ann Clark - Eveline
Noisex - Rotation (2000 Rpm)
Front 242 - Tainted Love

Releases of the week


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 













mercredi 29 septembre 2021

Electraumatisme du 29/09/2021

Edition d'Electraumatisme en coup de vent cette semaine, mais l'occasion d'évoquer le retour the The Force Dimension et d'exhumer un vieux projet de Claus Kruse.

 

The Force Dimension - Deep Stalker
PSYCHOSOMATIK - Carnal Pleasure (SEXGUN Remix)
Crackdown - Red light
Destruction - War of men
Pixel Memory - Astral
Electro Synthetic Rebellion - Worms Of Darkness
Depressive Disorder - My decay
Gaytron - Turn
Imperial Black Unit - Now You Can Pray
Escoria G.V.D. - Scare
UCNX - Sleep When You're Dead (Out Out Remix)
Qual - Motherblood

Release of the week


 







Download : http://electraumatisme.info/broadcast/20210929.mp3


mercredi 22 septembre 2021

Playlist Electraumatisme du 22/09/2021 - Eurorock 2002 Part 1

Cette édition d'Electraumatisme ayant été préparée avant la nouvelle de la disparition de Richard H. Kirk (bien que produite à l'instant), je n'ai pas eu le réflexe d'y intégrer l'hommage qu'il méritait mais beaucoup d'entre vous s'en sont chargés.

Ce qui nous occupe ce soir est le compte-rendu rétrospectif et très parcellaire de l'édition 2002 du festival Eurorock qui s'était déroulé à Lommel. Tellement de trous de mémoire d'ailleurs que je ne me rappelle toujours plus qui j'ai pu y croiser parmi la tribu d'Axess Code en dehors d'Insext.



Meta Meat - Proie
Electro Synthetic Rebellion - Ashes to Ashes
Gekata - Ad Tenebris
Kifoth - Paradox
Swarf - Supine
Haujobb - A terrifying truth (V0.1)
Illuminate - Todesengel
Girls Under Glass - Reach For The Stars
The Last Dance - Do You Believe In Angels? (Screaming Kitty Mix)
Sheep On Drugs - Uberman (Live)
Lacuna Coil - Faling Again
Goteki - Geisha Deconstruct
Backlash - Blind
Inertia - Void
Colony5 - Be my Slave
Letzte Instanz - So Ein Wind
Run Level Zero - Deny me
Ravenous - The Voices you hear
In The Nursery - Groundloop

Releases of the week


 













 













 













 













lundi 20 septembre 2021

Kitchen Notes : Jen Dewulf on Mildreda's I was never really there

 







On l'a vu ouvrir pour les légendaires Skinny Puppy lors de leur dernier passage en Belgique et le choix du programmeur était parfaitement justifié.
Aujourd'hui Jan Dewulf, aussi derrière Diskonnekted nous revient avec sa dernière sortie pour Mildreda : I Was Never Really There, album de parfait de Dark Electro à l'ancienne tant du point de vue de la composition que de la production.
Aidé par Henry aux poils et aux griffes sur le JP8080 (et on reconnait aussi un Virus Indigo ...version 1 ou Version 2 ?), il nous fait le tour du studio.


We saw him opening for the legendary Skinny Puppy for their last date in belgium and programmer's choice was definitely the right one.
Today, Jan Dewulf, also behind Diskonnekted, is back with his last release with Mildreda: I Was Never Really There, a perfect oldschool Dark Electro album on arrangement and production side.
With the help of Henry on fur and claws on JP8080 (and it looks like we also have a Virus Indigo ...V1 or 2 ?), we get a studio tour.


Gears and software

What gears/software did you use for this album ?

I use Cubase as the main platform where everything happens. I started with ‘Cubasis’ in the nineties for midi, and evolved with it. So now the platform almost has no secrets for me anymore. I use a lot of software synths but I like to incorporate some hardware gear because they make things sound more organic. I guess the most important stuff used on the album is the Komplete family by Native Instruments, Omnisphere and the Mopho by Dave Smith.

Your favorite gear(s)/software(s)?

Sampling is the core of the Mildreda sound. I started with a cheap 3 seconds 8bit sampler in the nineties, learned all the sample secrets with professional hardware later on (I used the Yamaha A3000 which was an amazing machine), and now I’m using the great Battery by Native Instruments. I love Battery. I guess this is my favourite plugin. It’s just too easy to load samples and do whatever you want with them. I used to do that stuff on a small LCD display on a hardware sampler back in the days, but now you have it all on a big screen, and it’s fast and stable as hell.

 

Any evolution in your setup ?

It all started with a simple workstation that was blessed with a sampler. I was a teenager and pushed that machine to its limits. After that, it was a combination of synths and a sampler, driven by midi. I remember the early days when softsynths were a joke, but they evolved into something truly amazing. Now software is the core of my production process.
 

Sound Design

Do you use/tweak presets  ? 

I try to create my own sonic universe. So I will avoid using presets that sound obviously prefabricated. Having said that, I don’t think there’s anything wrong with being inspired by what’s in the box.

Do you design you own sound? On which synth/plugin in particular?

Yes, I like to create my own sounds. There’s a lot of sampling involved for Mildreda. I start either from textures and action hits from movies, or orchestral cuts from classical music. I edit those sounds rather drastically to make them my own. I do this sample manipulation in Battery. I also make a lot of textural sounds from scratch with Omnisphere.

Any personal synth story ?

Well, I love synths and I love technology. But in the end I’m still more interested in the result. I use technology to serve my purpose. It definitely shouldn’t be the other way around. I won’t let a synth and its cool presets define what I will sound like. No, I’m in charge, not the machines.

 

Writing/composing method

What would be your main writing/composing method ? Do you start classical rythm/bassline then arrange around it ? Do you already have structure in mind ? Do you improvise, record sessions then select ?

I always start from an idea, whether it’s a melody or some lyrics. Those ideas are all pieces of the puzzle and everything comes to place while moving on. Things grow spontaneously and organically. But there’s no solid scenario for this process.

 

Producing/mixing method

Do you produce/mix in the box or do you use mainly external gears (effect/comp/eq...) ?

I do the mix in the box, Cubase that is. Pretty happy with what’s virtually out there nowadays. I like the stuff by Waves and iZotope when it comes to mixing.

What is your most painful / enjoyable step in track production ? Sound design, arrangement, mixing, mastering ?

Vocals mean stress. I don’t like recording it, I don’t like processing it, I don’t like anything about it.
I like recording guitar parts. Just being alone there in the studio playing guitar and building those walls of sound in an instant. God bless modern recording technology!

Jan Dewulf's Tip

Don’t be lazy. It sounds trivial but laziness is my biggest enemy. Don’t be satisfied too easy.  

 

Contact info

https://www.mildreda.com

http://www.yourlifeonhold.com

https://www.wolf-productions.be






mercredi 15 septembre 2021

Electraumatisme du 15/09/2021

Courte édition régulière d'Electraumatisme ce soir, pleine d'erratum mais qui n'empêchent pas de savourer le retour sur les excellentes sorties présentées ces deux dernières semaines.


CrackDown - Thrive In Your Mess
Last Influence Of Brain - Evil inside
Trial - Prisoner
Mildreda - Through the Fire
Der Liederkranz - Ersatz Für Ein Raumschiff
Zanias - Undreamt
The Pain Machinery - Hell
Pixel Memory - Guardian
Sigbefia Five - Theme From Sigbefia
Inside Treatment - Naked
Electro Implant - Moment Of Death
Violet Arcana - Liquid Bleeding

Releases of the week


 













 













 

mercredi 8 septembre 2021

Playlist Electraumatisme du 08/09/2021 - L'Australie, Ikon et David Thrussell

Petit tour vers l'Australie dans la seconde partie de cette édition d'Electraumatisme avec essentiellement Ikon pour la partie guitares/goth et David Thrussell pour la musique électronique.

Zanias - Untamed
Trial - Dreamstalker
Kim Lunner - The chosen one (Original)
The City Gates - Tending a Dead Womans Garden
Dandelion Wine – Stable
Ikon - Ghost In My Head (Single Mix)
Real Life - Face to face (Dance Mix)
Ikon - Psychic Vampire (Full Moon Mix)
Snog – Late Twentieth Century Boy
Ikon - Reality Is Lost 1999
Soma - Soma Romanz (Clovus Mix)
Ikon – Temple Of Light
Snog - Are You Normal Enough?
Ikon - Die stille Erd


Release of the week


 








Download : http://electraumatisme.info/broadcast/20210908.mp3